FÉRIA, festival à débordement

06_4_feriaDu samedi 23 juin au vendredi 6 juillet, l’Atelier du Plateau lance la seconde édition de son festival à débordement Féria et invite la compagnie l’Imprévu du violoncelliste Vincent Courtois à investir son lieu et ses alentours. Avec une bande de musiciens à la barre, de comédiens et conteurs au winch, de plasticiennes sur le pont, d’aventurières sonores et réalisatrices au cap, ils mettent les voiles vers le grand large d’une feria aussi sonore que maritime. Gageons que nous croiserons dans notre cabotage jazz des baleines à bosse, de célèbres aventuriers des mers, des mareyeurs et fileteuses, des gardiens de phare, des navigatrices au long cours.
Un festival à plusieurs bras comme un facétieux poulpe brassant un sillage de concerts, lecture musicale, projections, interventions vives, expositions, pirateries et racontars. Feria comme une outrance, une fête de quartier, un mouvement pour mélanger les genres, les gens et les points de vue.
Love of life {concert et lecture} 23 et 27 juin
La réponse de la baleine à bosse {concert scientifique} 24 juin
The mystery of the leaping fish {ciné-concert} 28, 29 juin, 5 juillet
Dix vagues {lecture musicale} 30 juin
Etel {pièce radiophonique sous casque} 1er juillet
Errances et résonances {musique et texte} 4 juillet
Dans leurs yeux {projection documentaire} 6 juillet
Les Vifs* {impromptu dans la rue} 23, 27, 28, 29, 30 juin, 4, 5 juillet
WEST* {musique et danse} 6 juillet
Avec Robin Fincker, Daniel Erdmann, Pierre Baux,Aline Penitot, Sophie Bernado, Christophe Marguet, Sissi Hélary, Christophe Monniot, Helene Breschand, Ze Jam Afane, Nicolas Fayol
Des expositions sonores et visuelles tout au long de la Féria
A bâbord, la plasticienne Camille Sauvage transformera l’Atelier du Plateau en cinéma des fonds marins. A tribord, trois artistes dissémineront peintures, photographies et œuvres sonores dans l’espace comme des coquillages sur les rochers.
Autour du port de pêche de Keroman, portraits sonores, Florentina Postaru
Paysages salés, dessins, Yann Bagot
Territoire, photos, Loïc Vincent
Scénographie, Camille Sauvage
Avec l’aide et le soutien  la Mairie de Paris, du  CNV, de la  Drac IdF , de la Sacem, de la Spedidam et de la La muse en Circuit 
Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Comments Closed