Ecrits rocks

Pierre Baux: voix Vincent Courtois: violoncelle Matthieu MalgrangeLaetitia Zaepffel: mis en scène
Extraits video
rock7-300x172

Ils ont vécu, et pour la plupart, ils en sont morts.
Les survivants, stars ou illustres inconnus, dépeignent cet intervalle d’espace-temps, le New York des années 70, comme le plus intense, le plus libre, le plus excentrique, le plus fascinant des moments créatifs de la culture populaire américaine.
They lived it and most of them died of it: New York in the 70s. The survivors, stars or famous unknowns, talk about that space-time interval as the most intense, eccentric, creative and free period of American pop culture.
ecritsRock2nb-0dd35Une série de situations tragiques et d’anecdotes, essentiellement tirées du « Please Kill me » de Legs McNeil et Gillian McCain, entrecoupées de textes de chansons légendaires,le tout incarné avec ce mélange de force et d’innocence, que l’on imagine être celui qui flottait dans l’air à l’époque, par un Pierre Baux magistralement polymorphe, et un Vincent Courtois qui ne se contente pas de jouer le rock, mais est le rock. Et si, pour une fois, c’était vraiment mieux, avant ?
A series of tragic and anecdotal circumstances, mainly drawn from “Please Kill Me” by Legs McNeil and Gillian McCain, interspersed with legendary text and songs delivered with a mixture of strength and innocence (the stuff of those times?) by the magnificently polymorphous Pierre Baux, and by Vincent Courtois whose performance captures the real spirit of rock. What if, for once, things were actually better back then?

 

Laisser un commentaire