The rich tailors

CREATION 2013

Robin Fincker : saxophone ténor/clarinette  Daniel Erdmann : saxophone ténor
Vincent Courtois : violoncelle Alcyona Mick : piano  Paul Clarvis : batterie
C’est autour du projet “parallels”, que deux trios singuliers issus de la nouvelle scène jazz européenne se rencontrent pour former le Rich Tailors Quintet. D’un coté de la manche, Blink, fruit des improbables mélanges d’influences et de cultures caractérisant la mégalopole anglaise, de l’autre, la formation parisienne, Mediums, à l’instrumentation originale et aux croisements mélodiques subtils, partagent un même gout pour l’irrévérencieux et le décloisonnement des styles. Ils décident alors de confronter leurs univers pour créer un nouveau répertoire original sans jamais se satisfaire d’un simple collage. C’est bien en menant une réelle réflexion sur les nouvelles possibilités offertes par cette formation hybride et l’inédite musique qui en découle que les Rich tailors se mettent au travail et partagent leurs convictions complémentaires pour dessiner le patron idéal d’un costume parfaitement ajusté à la carrure de cet orchestre jubilatoire.
The after effects of the “Parallels” project: two singular trios from the new European jazz scene hook up to form The Rich Tailors Quintet. On one side of the channel: Blink, the embodiment of the creative, collective ethos of North London, on the other: the Parisian group Mediums, with its original instrumentation and subtle melodic intersections. They share a similar taste for irreverence and decompartmentalization of styles. They decide to confront their worlds to create a new repertoire excluding the easy option of collage. A reflection about the possibilities provided by this newborn, hybrid formation and the unprecedented music it generates triggers the Rich Tailors’ work. Their mutual, complementary convictions design the ideal pattern for a perfect suit – this exhilarating orchestra wears it well.

avec le  soutien de la SACEM et du programme Jazz Shuttle

presse-tailors

 plan de scène
photographies Vincent Courtois et Alex Bonney

Laisser un commentaire