Kâmâsutra

Kâmâsutra, exactement comme un cheval fou

Pierre Baux: lecture   Vincent Courtois: violoncelle
Traduction de Frédéric Boyer
Dans une nouvelle traduction originale du sanscrit, voici cet étonnant rendez-vous avec une grammaire du désir, conjuguée à l’idée pratique d’une existence sensuelle, théâtralisée, vécue à coups de formules, de ruses, de syllogismes, de recettes ou de techniques diverses, et de poèmes. L’étude des plaisirs et du sexe est ici un art du bref, de la rapidité et de la récitation. Texte de l’Antiquité de l’Inde, le Kâmasûtra nous plonge aujourd’hui dans la mélancolie d’un monde perdu ou impossible. Celle d’une idéalisation sophistiquée de la comédie de moeurs, d’une trop parfaite écriture des équations menant à l’équilibre illusoire du plaisir et du néant.
timthumb.php
Frédéric Boyer est traducteur, éditeur et auteur d’une trentaine de livres tous publiés aux éditions P.O.L. Il a dirigé le chantier de la nouvelle traduction de la Bible, avec de nombreux écrivains contemporains (Olivier Cadiot, Jean Echenoz, Florence Delay, Jacques Roubaud,…), parue en 2001 chez Bayard. Depuis des années son œuvre associe l’écriture personnelle et la relecture et traduction de grands textes anciens.
IMG_2062photos: Claire-Marie Leroux