What do you mean by silence?

texte

This question, essential in the work of Vincent Courtois, appeared for the first time when developing his eponymous quartet as an echo to John Greaves’ song the rest is silence. 
Vincent Courtois violoncelle Jeanne Added voix Yves Robert trombone François Merville batterie                 Gilles Olivesi son
« My dear Vincent, Silence is, in English musical terminology, a « rest »; which also means a period of repose. I suggest that whilst a French musician might see on the stave before him a defined period of time in which to anticipate the next precise co-ordination of bodily functions required to produce a coherent physical gesture concomitant with the endeavours of his colleagues simultaneously pursing their own arcane musical and generally speaking altruistic aims, an Englishman would probably just go the bar. Your friend, John Greaves »

« Cinq ans après “What do you mean by silence?”, actant la création d’un quartette à l’orchestration funambulesque marquée par la forte présence de la chanteuse Jeanne AddedVincent Courtois reprend peu ou prou les choses là où il les avait laissées et s’engage à nouveau dans l’exploration de ces zones frontières ambigues où musique improvisée, jazz de chambre, électronique et pop expérimentale entrelacent leurs qualités. Le trombone âpre, fluide et théatral d’Yves Robert a remplacé le saxophone plus univoquement lyrique de Marc Baron, apportant à l’ensemble, outre les alliages sonores inédits et particulièrement raffinés avec le lissé de la voix et le charnu du violoncelle, une distanciation abstraite qui enrichit le discours collectif.Mais, au-delà, c’est bien la même musique, flirtant résolument avec la forme chanson, pulsée de rythmiques ouatées et sophistiquées empruntant leurs grooves à l’electro pop la plus contemporaine et fondée sur des hybridations orchestrales particulièrement convaincantes entre sonorités acoustiques, électriques et traitements électroniques. Tavaillant avec un grand sens de la dramaturgie sur des effets de continuité et de transitions, le quartette fait s’enchaîner des morceaux avec virtuosité sans qu’on sache jamais très bien si les chansons interprétées par Added avec un mélange de gouaille androgyne et de haute précision formelle, ouvrent de façon organique sur de longues plages improvisées volontiers contemplatives ou à l’inverse en émanent. Il y a dans cette musique au charme très direct, une volonté de ne pas choisir entre expérimentation sonore et plaisir pur des sens, qui véritablement enchante. » (Stéphane Olivier)

Le silence est exploré à travers l’irradiant prisme de son essence et de ses sens.En incluant une utilisation mesurée de l’électronique, le quartet décline des combinaisons  dont l’audacieuse expérimentation ouvre sur l’inoui.Contrastes fertiles entre improvisations délurées, mystérieuse évanescence de la voix, accidents soniques, apaisement intérieur: une lumineuse poétique du silence comme semence du désir.(Fara C)
Silence is explored through the radiant prism of its essence and senses. By including measured use of electronic music, the quartet produces audacious experimental combinations that spark off wonder. Fertile contrasts between wild improvisations, mysterious vocal evanescence, sonic accidents and interior peace: silence fires poetry and becomes the seed of desire. (Fara C)
 Photographie: Carine Tedesco Dessin: Thomas Jankowski

Laisser un commentaire