©Christophe Urbain

Tracklisting : 1. So much water so close to home (4,12) / 2. 1852 mètres plus tard (8,25) / 3. Modalités (3,45) / 4. Nowhere (4,36) / 5. L’intuition (3,16) / 6. West (6,08) /
7. Freaks (3,57) / 8. Tim au Nohic (3,00) / 9. Désarçonné (2,58) / 10. Sémaphore (2,42) / 11. 1852 mètres plus tard (4,29)

Paru le 21 avril 2015. Vincent Courtois: cello, guide chant (4). Daniel Erdmann: tenor saxophone (3, 7, 9). Robin Fincker: clarinet (3), tenor saxophone (7, 8).
Benjamin Moussay: piano, harpsichord, celesta, toy piano (3, 4, 6, 8, 9).
All compositions by Vincent Courtois. Recorded september 1, 2, 3, 4 and mixed november 20 and 21, 2014 at Studios La Buissonne by Gérard de Haro assisted by Nicolas Baillard. Mastering: Nicolas Baillard at Studios La Buissonne. Piano, harpsichord, celesta, prepared and tuned by Alain Massonneau.
Cover photo: Christophe Urbain. Artwork: Loïc Vincent.
Produced by Gérard de Haro and RJAL, la Compagnie de l’Imprévu.
Music publishing Moka Music, a division of 22D Music Group.

Concert solo du 13 décembre 2018 à Vilnius
Voir la vidéo
Vincent Courtois - west (official video)
Vincent Courtois - 1852 mètres plus tard (Official video)

West

Vincent Courtois : violoncelle, guide chant
Daniel Erdmann : saxophone tenor
Robin Fincker : clarinette, saxophone tenor
Benjamin Moussay : piano, clavecin, celesta,
piano jouet

West, le prochain opus du violoncelliste Vincent Courtois ne sera pas un projet de soliste ou de groupe comme ses précédents enregistrements pour le label La buissonne (L’imprévu et Mediums), mais un véritable disque de compositeur accompli, assumant pleinement la recherche de la transcription aussi fidèle que possible de son chant intérieur.

« Pour moi, un morceau de musique montre une direction, se déplace d’un point vers un autre, nous emmène vers un ailleurs. De plus en plus, je ressens ma musique se préciser vers ce point cardinal, une évidence faite d’espace, de silences mélodiques, d’immensités et de lignes intimes tracées sur des cartes mystérieuses et cachées. Inventer, écrire et organiser la route de ces notes est devenu pour moi l’axe principal et indispensable de ma création. Le studio d’enregistrement est le plus bel outil qu’il me soit offert pour la faire se révéler, s’épanouir. »
Vincent Courtois